Gisèle Gual

Diététicienne nutritionniste agréée à Linkebeek

0486 / 35 59 11

Consultations de diététique pour enfants et adultes

Aliment périmé = à jeter ?

Aliment périmé = à jeter ?

Avez-vous déjà un jour fait le tri dans votre garde-manger pour vous aperçevoir que la "date de péremption" de certains aliments était dépassée et avoir fini par jeter la moitié du contenu de l'armoire ?

Peut-être que vous auriez pu éviter cela... alors voici des pistes pour éviter le gaspillage. Il existe plusieurs sortes de "dates de péremption".

La Date de durabilité minimale (DDM)

C'est le fameux « à consommer de préférence avant le (ou fin) » que l'on trouve sur les pâtes, biscuits secs, boîtes de conserve, lait UHT, chocolat…

Les aliments qui ont une DDM sont ceux qui peuvent être consommés après cette date, à condition d'être bien emballés et que les conditions de conservation soient correctes. Cette date n'est donc qu'une indication du moment jusqu'auquel le fabricant assure que le goût, la texture (ex. croquant), la couleur du produit ne bouge pas. Mais elle ne signifie pas que l'aliment devient immangeable ! Inutile donc de les jeter dès que la date est dépassée.

La Date limite de consommation (DLC) :

C'est la mention  « à consommer jusqu’au… » que l'on trouve sur les denrées alimentaires microbiologiquement très périssables comme les viandes, poissons frais, plats préparés, légumes prédécoupés...) car ils sont susceptibles, après une courte période, de présenter un danger immédiat pour la santé humaine.

Attention : Une fois que l'emballage est ouvert, la date indiquée n'est plus valable. Exemple: une fois une brique de lait ouverte, elle doit être consommée dans les 3 jours bien que la DDM soit très longue !