Gisèle Gual

Diététicienne nutritionniste agréée à Linkebeek

0486 / 35 59 11

Consultations de diététique pour enfants et adultes

14/11: Journée mondiale du diabète, mais c'est quoi le diabète ?

14/11: Journée mondiale du diabète, mais c'est quoi le diabète ?

Le 14 novembre c'est la journée mondiale du diabète, on en entend beaucoup parler dans les médias. Mais qu'est-ce que le diabète, quelles en sont les causes et les conséquences ? En somme, est-ce grave docteur ?

Il y a 2 types de diabètes :

Le diabète de type 1 est une maladie d'origine génétique dans laquelle le pancréas est détruit par l'organisme lui-même et n'est donc plus capable de remplir sa fonction correctement. A savoir (entre autres), de produire et sécréter l'insuline. L'insuline est une hormone qui permet au glucose (sucre) dans le sang de rentrer dans les cellules pour les nourrir. Le sucre reste donc dans le sang, raison pour laquelle on est en hyperglycémie constante (taux de sucre dans le sang trop élevé). Le diabète de type 1 est donc aussi appelé "insulino-dépendant" car les personnes qui en souffrent doivent se faire des injections d'insuline plusieurs fois par jour.

Le diabète de type 2 était dans le passé aussi appelé diabète de la maturité. En effet, cette maladie n'est pas héréditaire, mais elle est acquise. C'est-à-dire qu'on la développe au cours du temps. Les "causes" (il s'agit plutôt de facteurs favorisants) principales de ce diabète sont l'excès de poids et la sédentarité. Les facteurs familiaux entrent en ligne de compte aussi. Dans ce cas, il ne s'agit pas d'une maladie auto-immune mais plutôt d'un épuisement du pancréas qui ne parvient plus à sécréter suffisamment d'insuline, et une résistance des organes à l'action de l'insuline. La conséquence est identique à celle du type 1 : une hyperglycémie constante. Celle-ci sera traitée par un changement des habitudes "hygiéno-diététiques", càd d'alimentation et d'activité physique, mais le recours à certains médicaments, voire même à l'insuline est très fréquent.

Conséquences :

Cette hyperglycémie a de multiples conséquences : notamment au niveau des nerfs moteurs et fins, avec un risque de développer une cécité, une désensibilisation au niveau des pieds surtout, une dysfonction érectile, une hypertension, une insuffisance rénale...

Conclusion :

Le diabète (de type 2) est évitable !

Si l'idée reçue : "c'est parce qu'on a mangé trop de sucre qu'on devient diabétique" est totalement fausse, en revanche pour éviter de développer un diabète de type 2 rien ne vaut une alimentation équilibrée et un minimum de sport. Le meilleur conseil est donc de contrôler votre glycémie régulièrement - et d'autant plus si vous avez des facteurs de risque (surpoids, manque d'exercice, cas de diabète de type 2 dans votre famille). Cela peut réellement vous permettre d'éviter les complications, car malheureusement celles-ci sont sournoises et apparaissent lentement et en silence...

N'hésitez pas à contacter votre médecin, diététicien(ne) et l'Association Belge du Diabète (http://www.diabete-abd.be). Différents hôpitaux belges organisent des dépistages gratuits au mois de novembre 2014.

Note : le diabète gestationnel (diabète de grossesse) sera abordé dans un autre article